Bibliographie

sur l’affaire Jules Durand  

 

PROMENADE LITTERAIRE AU HAVRE / NE MANQUEZ PAS L'ETAPE 18 !


Sur le site promenadelitteraire-lehavre.fr, de même que dans la promenade installée de façon pérenne dans la ville depuis septembre 2014, une étape tourne autour de l'affaire Durand.

Sur le banc 18 (situé rue Bellot), c'est un texte extrait des Quais de la colère de Philippe Huet qui est reproduit. L'extrait est lu par un comédien et évoque la condition des charbonniers.
Sur cet excellent site, proposée par Sonia Anton, vous retrouverez les différentes oeuvres littéraires qui évoquent l'affaire (Salacrou, Scoff, Danoen, Huet).
http://www.promenadelitteraire-lehavre.fr/spip.php?page=etape&id_article=26

La condamnation à mort, en 1910, de Jules Durand pour un crime qu’il n’avait pas commis mais parce qu’il était, au port du Havre, secrétaire du Syndicat ouvrier des charbonniers, fut immédiatement considérée comme une «nouvelle Affaire Dreyfus». Jamais le pouvoir judiciaire et patronal ne s’était abattu avec une telle force sur un représentant du monde ouvrier. La mobilisation nationale et internationale en faveur du syndicaliste fut immédiate et massive – grèves, manifestations, meetings et pétitions. Bien qu’il s’agisse là de la plus grande erreur judiciaire du XX ème siècle, qui – hors de son milieu syndical et portuaire connaît aujourd’hui le nom de Jules Durand ? Lui qui, ayant sombré dans la folie , ne sut jamais qu’il avait été reconnu innocent et mourut à l’asile, au régime des indigents. Les recherches consacrées à Jules Durand demeurent rares, seuls existent quelques textes littéraires ayant maintenu publiquement une certaine mémoire. Comment expliquer ce silence ? Issus des Premières journées d’étude consacrées à Jules Durand, en novembre 2013, à l’initiative de l’Université du Havre et des Amis de Jules Durand, les textes publiés dans ce livre réunissent des chercheurs de toutes disciplines, ainsi que des juristes, des magistrats et des syndicalistes. Ils présentent de nouvelles approches de cette « Affaire » et amorcent de futurs travaux, comme autant de contributions à une véritable et complète réhabilitation de Jules Durand.

Boulevard Durand est une piece de théâtre écrite en 1960 par Armand SALACROU (1899-1989) qui retrace l'affaire Jules Durand

 

Synopsis

En 1910 sur le port du Havre, Jules Durand, ouvrier charbonnier et secrétaire du syndicat, face au menaces de licenciements et afin d'améliorer les conditions de travail, incite les dockers du Havre à la grève. Il est suivi par une grande majorité des ouvriers du port. Un soir, des ouvriers échauffés par l'alcool s'en prennent à un non-gréviste (Capron) qui trouve la mort dans la bagarre. Le patronat profite de cet incident et d'un mauvais mot de Jules Durand pour l'accuser, à tort, du meurtre de cet ouvrier et arrêter la grève. Les ouvriers reprennent le travail et le procès de Jules Durand s'engage. La condamnation à mort de Durand relance un mouvement de grève et de protestation qui s'étendra dans le monde entier. Durand sera finalement libéré mais passera directement de la prison à l'asile où il deviendra fou et y mourra.

Affiche de la pièce de Salacrou jouée à Paris
Affiche de la pièce de Salacrou jouée à Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

La pièce de Salacrou "Boulevard Durand" a été jouée à de nombreuses reprises au Havre, à Paris et ailleurs.

Elle a notamment été mise en scène en 1961 par M. Reybaz au Centre d'art dramatique de Roubaix, ainsi qu'au Havre, en présence du Président Coty, de Salacrou et de la fille de Jules Durand (cf. reportage INA/rubrique vidéos)


Un nommé Durand est un essai bibliographique (épuisé), tres documenté, écrit en 1984 par Alain SCOFF, acteur, scénariste et réalisateur de films (1940-2013)

Roman de Philippe HUET (Ed. Albin Michel 2005, Le Livre de poche, 2006)

 

Fresque des luttes sociales du début du XIXème siècle et roman noir avec ceux qui font face aux événements qui leur échappent. La tragédie de Jules Durand est racontée dans la pure tradition naturaliste et sociale à la Zola, par cet ancien journaliste grand reporter au style très visuel, récompensé en 1995 par le Grand prix de la littérature policière pour La Main morte. 

Livre de Patrice RANNOU. L'affaire Durand, la machination contre Jules Durand. 2010 / Editions CNT-RP

 

Patrice Rannou, président du Groupe d'études sociales du Havre, retrace l'histoire de la machination anti-syndicale au fil de divers documents : textes historiques dont une synthèse du secrétaire des syndicats du Havre en 1910, extraits de la presse d'alors (Le Havre Eclair, Le Progrès, La Guerre sociale), lettres, discours, extrait de la plaidoirie de René Coty, l'avocat de Jules Durand, poèmes...

Seconde anthologie de Patrice RANNOU, complétant utilement son ouvrage de 2010, avec certains documents inédits (Editions CNT Noir et Rouge Nov. 2013).

 

9 mars 2016

 

Parution du livre de Roger Colombier.

 

Un nouveau livre sur Jules Durand vient de paraître : Jules Durand : une affaire Dreyfus au Havre (1910-1918) de Roger Colombier aux éditions Syllepse.

Roman d'Emile DANOEN. 2010

 

Roman "historique" dans lequel Emile Danoen (Emile Orvoën, 1920-1999), breton qui a grandi au Havre se fait le chroniqueur de la misère des "carabots", les ouvriers du port, et retrace avec force lyrisme les principales étapes de la machination inscrite dans le contexte de répression du mouvement syndical.

Le romancier utilise des noms d'emprunt : Durand est devenu "Quinot", Julia "Louisa", Dongé "Mélin", René Coty "Maître Petit"...

 

 

 

 

LES DOCKS ASSASSINES (2016) par Roger Martin et Mako

Les Amis de Jules Durand tiennent à saluer la récente parution du livre de l'historienne Michelle Zancarini-Fournel "Les luttes et les rêves, une histoire populaire de la France" qui consacre de très belles pages sur Jules Durand et son combat (cf. note de lecture en rubrique bibliographie/accès direct par un simple clic sur l'image ci-dessous).  12/01/2017

Ouvrages évoquant l'affaire Durand

Manières de vivre, manières de boire, alcool et sociabilité sur le port, 1989. L'ethnologue Jean-Pierre Castelain retrace l'histoire des premiers ouvriers du port, présente les liens entre l'organisation du travail et l'alcoolisme et raconte la manière dont la consommation collective d'alcool permettait aux dockers, jusque dans les années soixante, d'affirmer leur identité professionnelle et sociale. Lucien, philosophe docker, ancien alcoolique qui a créé un Comité antialcoolique, est comme un double de Jules Durand, surnommé le "buveur d'eau" sur le port du Havre.

Guerres européennes, âpres luttes sociales, grandes usines et communisme, c'était la naissance du vingtième siècle. Aujourd'hui, les guerres sont brèves et plus lointaines, la concertation est de mise dans les relations sociales, la grande usine se fait rare et le communisme paraît avoir perdu de sa force. Le temps de l'analyse est arrivé.

C'est ce que s'efforce de faire John Barzman, professeur d'histoire à l'Université du Havre, en étudiant le petit peuple du Havre entre 1912 et 1923.

Le premier chapitre de cet ouvrage traite notamment des revendications ouvrières et des cultures militantes au Havre après l'affaire Durand

Un Siècle Citoyen. Histoire de la section havraise de la Ligue des Droits de l'Homme (1898-1998) co-écrit par Jean Legoy, historien havrais et Marc Hédrich, président de section (1992/1998), la préface étant de Madeleine Rébérioux.

Un chapitre est consacré à l'Affaire Durand pour laquelle s'est mobilisée la Ligue des Droits de l'Homme, créée en 1898 au moment de l'Affaire Dreyfus, et dont Jules Durand était adhérent.