Le silence des spécialistes sur l'affaire Durand

Amis lecteurs, 

-Tapez « erreur judiciaire » sur Google et vous ne trouverez pas la moindre trace de la principale erreur judiciaire du XXè siècle…

-Consultez les meilleurs ouvrages sur l’Histoire de la Justice en France et vous constaterez que ce fiasco judiciaire est passé sous silence…

-Relisez les meilleurs écrits sur la peine de mort, de Camus à Badinter, et vous constaterez que les plus illustres abolitionnistes ignorent le sort réservé au condamné à mort Jules Durand…

-Feuilletez les magnifiques ouvrages sur l’Histoire de la Compagnie Générale Transatlantique, rebaptisée « French Line », et vous traverserez le siècle sans que ne soit évoquée cette tragédie humaine née pourtant d’une machination avérée des importateurs de charbon du port du Havre…      

-Surfez sur le site du Ministère de la Justice, sous l’onglet Histoire et Patrimoine, et vous constaterez que 22 affaires judiciaires célèbres sont passées au crible, de l’Affaire Calas aux procès de l’épuration …mais pas un mot sur l’affaire Durand…

Alors pourquoi une telle affaire, unique en son genre, hors norme à bien des égards, demeure aussi peu connue des historiens  au point d’être aujourd’hui menacée par l’oubli ?

Pourquoi Jules Durand suscite–t-il encore, plus de 100 ans après sa condamnation à mort, des réactions gênées de la part des héritiers des principaux acteurs de cette tragédie, au premier rang desquels on retrouve la justice, bien sûr, mais aussi la French Line, la presse locale ?

Mesdames et Messieurs les historiens,

Mesdames et Messieurs les chercheurs,

 

A vous de prendre en main cette page de l'histoire.

Il est grand temps que l'affaire Durand soit étudiée, explorée, analysée et trouve enfin sa place dans  notre Histoire avec un grand H.


 

Florilège d'ouvrages spécialisés

dans lesquels l'affaire Durand n'est pas même évoquée !

Heureusement, il y a des exceptions....mais si rares !

 

A noter notamment  le travail de Vincent DUCLERT (cf. Rubrique Bibliographie), repris pour partie dans son article sur Jaurès dans la Revue HISTOIRE de mars 2014, de Chantal OLLIVIER (cf. Rubrique Bibliographie) et  l'article de Madeleine Rébérioux (cf. Rubrique Jaurès et l'affaire Durand/1961).