Le square Jules Durand est né !

30 mars 2016

 

Le Conseil de Paris a adopté le 30 mars 2016 la délibération visant à donner le nom de Jules Durand au square Léonidas du 14ème arrondissement.

Prochaine étape ...l'inauguration de ce square en présence de personnalités, de sa famille et de nombreux havrais !

Visitez les alentours de notre square avec Google map

en cliquant sur le plan ci-dessous

        Square situé à Paris, rue Léonidas dans le quatorzième arrondissement.

Dans ce même quartier se trouve l'Hôpital Saint Anne où Jules Durand fut hospitalisé plusieurs mois à compter de septembre 1911 et examiné par les plus grands experts psychiatres de l'époque dans le cadre de la révision de son procès (cf. la "Chronique de l'affaire Durand à Paris" / rubrique Mémoire des Lieux)

On y trouve également le boulevard René Coty du nom de son avocat havrais, devenu Président de la République prés d'une demi siècle plus tard (cf. "la défense de Durand" / rubrique Périple judiciaire)

Droits réservés

Droits réservés

Lettre à Bertrand Delanoé, Maire de Paris (30/09/2013)

Monsieur le Maire,

 

Nous connaissons votre sensibilité personnelle pour l’histoire du mouvement ouvrier et tout ce qui touche au devoir de mémoire.

C’est dans ce cadre que nous souhaitons attirer votre attention sur la mémoire d’un homme, Jules Durand, ouvrier charbonnier du port du Havre, victime oubliée de la plus grande erreur judiciaire du XXe siècle.

Jules Durand est en effet le seul condamné à mort ayant été gracié puis définitivement innocenté par la Cour de Cassation le 15 juin 1918.

L’affaire Jules Durand a bien entendu raisonnée jusqu’à Paris, où Jean Jaurès prit, dés novembre 1910, la tête de la campagne nationale pour la révision du procès, mobilisant plus de 200 parlementaires, de nombreux intellectuels et syndicalistes  en faveur de cette « Affaire Dreyfus du pauvre ».

Depuis un an, plusieurs personnes mobilisées pour l’exhumation de cette tragédie judiciaire ont créé l’association des « Amis de Jules Durand » dont le but principal est de soutenir toute initiative visant à réhabiliter la mémoire de cette personnalité hors du commun, de cette figure du mouvement ouvrier. 

Aujourd’hui, nous souhaitons vivement que la Ville de Paris contribue à la complète réhabilitation de cet homme, qui, selon les propres mots de son avocat René Coty, « gênait car c’était un homme intègre, un pur, un apôtre ». C’est dans ce sens que nous avons l’honneur de vous solliciter afin que votre municipalité attribue le nom de Jules Durand à un espace public, si possible dans le quatorzième arrondissement, à proximité de l’Hôpital Sainte Anne où il fut hospitalisé en  septembre 1911,  le temps de son procès en révision.

Convaincus que vous saurez apprécier le bien-fondé de cette démarche historique, nous vous prions, Monsieur le Maire, de recevoir nos plus respectueuses salutations.

 

Le Havre, le 30 septembre 2013

 

Le Président                  

Jean Pierre Castelain

Réponse du cabinet du Maire

Confirmation adressée au Maire de Paris (25/10/2013)

                  Le Havre, le 25 octobre 2013

 

Vos références : CAB/BH/ML- 17 octobre 2013

 

Monsieur le Maire,

Nous accusons réception de votre courrier du 17 octobre qui a retenu toute notre attention.

Nous vous confirmons notre avis très favorable quant au projet visant à  attribuer le nom de Jules Durand au square situé rue Léonidas, dans le 14ème arrondissement, soit à proximité de l’Hôpital Sainte Anne, où il fut hospitalisé en 1911.

Une telle initiative honorerait dignement la mémoire de cet ouvrier charbonnier, syndicaliste et victime oubliée de la plus grande erreur judiciaire du XXe siècle.

Elle aurait le mérite, par ailleurs, de s’inscrire pleinement dans le cadre des commémorations programmées en 2014 à l’occasion du centième anniversaire de la mort de Jean Jaurès, qui fut l’un des plus ardents défenseurs de Jules Durand, évoquant à son sujet, dans les colonnes de l’Humanité, « l’affaire Dreyfus de la classe ouvrière » (www.julesdurand.fr)

     Restant à votre disposition pour toute précision complémentaire, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos plus respectueuses salutations.

 

Le Président,         

Jean Pierre Castelain